Rassemblement National Du Gers

Rassemblement National Du Gers

Mirande : Une rencontre plus qu'un débat politique ( le journal du Gers ).

Mirande : Une rencontre plus qu'un débat politique

8 candidats en course pour le titre de député face au public

photo rajoutée à l' article.
 

debat castagnon_0009bb.jpg

Le pari était audacieux, organiser un débat public avec tous les candidats aux élections législatives même si l'instigateur du projet René Castagnon était un habitué d'exercices similaires, farouche partisan de l'action participative. Coté organisation rien a redire, tout était chronométré, millimétré trop au goût de certains.  Coté candidats trois absences celle du représentant de FO et surtout celles plus remarquées de Francis Dupouey qui après un alibi fortement mis en doute d'ailleurs par ses concurrents s'est finalement décidé mais trop tard comme l'a souligné et justifié René Castagnon. le gong avait déjà retenti. Autre absence de poids, celle du Front National. René Castagnon et la candidate reconnaissent d'ailleurs une incompréhension plus qu'un refus du débat.  Nathalie Pierreisnard qui ne souhaitait d'ailleurs pas se  faire oublier était présente aux abords immédiats de la halle.

Le public a répondu favorablement puisque plus de 400 personnes ont été comptabilisées par les amis du cercle citoyen 32 organisateur de la manifestation..

René Castagnon qui s'inquiétait  d'une citoyenneté chancelante, de l'abstention, des bulletins blancs et nuls " le plus gros parti de France"  peut quelque part être rassuré.

Une présentation de projets plus qu'un débat

Quant au débat bien qu'il se soit poursuivit jusqu'à plus de minuit, il n'a jamais enflammé l'auditoire et n'aura surement pas aidé les indécis à se forger une opinion. Les candidats se contentant de lire ou de déclamer des propos mille fois entendus, même si certains se sont montrés plus pointus dans leurs affirmations. Questions et réponses étaient trop convenues pour faire évoluer les opinions; Les prétendants trop coincés dans le costume fournit par leur parrain et un public venu surtout entendre son candidat plus qu'écouter les autres.

Le seul souffle vraiment nouveau venait sans doute du candidat qui se dit  " libre  "  Romain Duport plus naturel ou le paraissant et plus spontané dans ses réponses. Est ce suffisant pour créer la surprise comme il le fit lors des dernières sénatoriales ?   

La formule aura eu le mérite d'exister et c'est déjà une bonne chose. Du reste s'il est difficile d'avoir un avis sans parti pris coté public, les candidats ont été unanimes pour remercier René Castagnon d'avoir parfaitement managé l'opération qui restera un exemple au niveau départemental. René Castagnon s'en félicite mais dénonce toutefois l'attitude du suppléant de Francis Dupouey - Philippe Martin - qui par presse interposée lui reproche un déni de démocratie. Une affirmation à laquelle il entend bien répondre. 

debat castagnon_0021bb.jpg
 
debat castagnon_0025bb.jpg
 
debat castagnon_0009bb.jpg
 
debat castagnon_0006.JPG

 



03/06/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres