Front National Du Gers

Front National Du Gers

Communiqué de presse de Louis Aliot député à l'Assemblée nationale et Edouard Ferrand député au Parlement européen

 

"Quand la mondialisation met en danger l’agriculture biologique régionale"

 

Qui veut casser la dynamique de l’agriculture bio française ? Dotées par l’État à hauteur de 25%, et par l’Europe à hauteur de 75%, plusieurs aides de la politique agricole commune (PAC) visent à soutenir l’agriculture biologique.

 

Cependant, depuis plus de 3 ans, les 1.500 agriculteurs bio de la région Occitanie - 27.000 sur le plan national - n'ont pas perçu les subventions européennes alors qu'ils ont respecté les critères d’attributions. Raison : problème informatique.

 

La société française qui devait réaliser un logiciel de cartographie à la demande de la Commission européenne, l’a fait sous-traiter en Inde et ne fonctionne pas. Et depuis, les logiciels des centres de paiements régionaux ne sont plus adaptés

!

A présent, l'argent destiné à ces agriculteurs bio dort dans les caisses de la région Occitanie en attendant la régularisation informatique sans aucune réaction ni solution transitoire. Et nos agriculteurs doivent payer leurs charges sociales en temps et en heure, ainsi que leurs emprunts professionnels.

 

Quand l’eurocratie folle et tatillonne, une mondialisation débridée et une absence de réaction politique, conduisent à la mise en danger de notre agriculture régionale. En ces temps de crise agricole et de chômage, il est temps de retrouver notre souveraineté agricole.

 

Louis Aliot

 



24/08/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres