Rassemblement National Du Gers

Rassemblement National Du Gers

communiqué de presse de Jean-Luc YELMA

Communiqué de presse de Jean-Luc YELMA

Secrétaire Départemental du Front National du Gers

Conseiller régional du groupe FN – RBM

au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

C’est un nouvel élément qui vient alourdir le bilan déjà bien peu reluisant de Carole Delga en matière de respect de la démocratie. Après avoir demandé une délégation de signature sur la Dotation Jeunes Agriculteurs lors de l’Assemblée Plénière du 24 juin dernier, pour assurer la continuité du traitement des dossiers pendant la période estivale, Mme Delga demande maintenant que cette délégation de signature soit permanente.

Si nous avions accepté le principe d’une délégation temporaire pendant la période estivale pour éviter de pénaliser les jeunes agriculteurs, nous ne pouvons pas accepter cette généralisation du pouvoir personnel de Mme Delga. Il en va du respect de l’Institution régionale et de son bon fonctionnement démocratique.

Dans une lettre datée du 26 février 2016 et adressée à Madame Delga, à Monsieur Labarthe, vice-président en charge de l’agriculture, ainsi qu’à l’ensemble des conseillers régionaux siégeant à la commission agriculture, les Jeunes Agriculteurs LRMP demandent à ce que les délais d’instruction des dossiers soit raccourcis à 3 semaines, comme dans l’ancienne région Midi-Pyrénées, tout en conservant « l’implication des conseillers régionaux ».

Il va de soi que c’est ce qui doit être fait. Le système mis en place par nos administrations, sous l’impulsion de l’Union Européenne, augmente les délais de traitement des dossiers. La délégation à la Présidente n’est pas une solution : elle ne fait qu’accentuer le sentiment que les élus ne servent qu’à enregistrer ses décisions. Contrairement à ce qu’a affirmé hier Vincent Labarthe en séance plénière, les agriculteurs demandent que tous les élus participent aux décisions, pas seulement la Présidente.

Nous avons donc voté contre cette extension de la délégation à la Présidente. Si nous laissons faire Mme Delga, elle se comportera bientôt en Impératrice d’Occitanie, agissant selon son bon vouloir, sans aucun contrôle des élus de la République.

 



04/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres