Rassemblement National Du Gers

Rassemblement National Du Gers

Communiqué de presse de France JAMET

 

 

 

Communiqué de presse de France Jamet

Membre du Bureau Politique FN

Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional LRMP

?

?

Une Présidente ne devrait pas cacher son manque d’ambition politique pour la Région derrière des documents flous, imprécis et non chiffrés.

Une Présidente ne devrait pas camoufler ses choix inutiles, redondants, idéologiques, clientélistes et démagogiques derrière des postures, des mensonges et une communication outrancière.

Une Présidente ne devrait pas se lancer dans une « course à l’armement budgétaire » qui endommagera sérieusement les finances régionales.

Une Présidente ne devrait pas avoir pour credo : « Je dépense, donc je suis » mais au contraire gérer les finances « en bon père de famille » selon ses moyens.

Une Présidente ne devrait pas augmenter les dépenses de fonctionnement alors que les recettes ne le permettent pas.

Une Présidente ne devrait pas remettre en cause les conclusions de la Cour des comptes quand ces dernières alertent sur les dérives des deux anciennes Régions.

Une Présidente ne devrait pas renier sa parole en revoyant aux calendes grecques les économies qui justifiaient, à l’entendre, la fusion des deux anciennes régions.

Une Présidente ne devrait pas se plaindre de la baisse des dotations de l’Etat alors qu’elle a elle-même voté comme député le budget à l’Assemblée Nationale.

Une Présidente ne devrait pas en profiter pour matraquer les automobilistes avec l’augmentation maximale des taux de TICPE et celle de 69% de la carte grise sur 11 ans.

Une Présidente ne devrait pas condamner la capacité d’autofinancement des générations futures par l’érosion massive de l’épargne nette régionale empêchant à terme l’investissement.

Une Présidente ne devrait pas surendetter la Région en prévoyant de multiplier par 2 la capacité de désendettement pour financer son clientélisme et ses gaspillages.

Une Présidente ne devrait pas répéter les erreurs du passé notamment celles commises en Languedoc-Roussillon pendant 12 ans qui ont laissé un héritage de dette de 1,2 milliard d’euros.

Une Présidente ne devrait pas censurer l’opposition par peur de la contradiction.

Non, décidément, une Présidente ne devrait pas dire et pas faire ça.

 

 

 



04/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres